Popcorn Time, nouvelle application venant fragiliser le noble concept de droits d’auteur

Facile d’utilisation et gratuite, cette application s’inspirant du modèle de Netflix a déjà conquis de nombreux utilisateurs. Alors que les autorités sont à court d’idées pour contrer les dispositifs déjà existants – ayant un impact de plus en plus néfaste sur les industries culturelles – il y’a fort à parier que ce nouvel outil ne fera que leur rajouter des bâtons dans les roues.


popcorntime

Popcorn Time, c’est le nom de cette nouvelle application qui fait trembler l’industrie du cinéma. En apparence inoffensive, avec son logo super mignon et les mots doux de ses concepteurs – « Nous venons du monde entier. Nous aimons nos films. Et, mec, on adore le popcorn » – elle apparaît cependant comme un obstacle monumental de plus à abattre pour les défenseurs des œuvres sur internet. Développée par une équipe de Buenos Aires, elle est apparue en février 2014, et s’est diffusée à une vitesse folle. A ce jour, elle a été téléchargée 1.4 millions de fois aux Etats-Unis et 350 000 fois en France. L’application recense à la fois films et séries dans un catalogue impressionnant, disponibles majoritairement en Version Originale, mais avec la possibilité d’ajouter des sous-titres.

Quant à son utilisation, elle est d’une simplicité enfantine. Il suffit d’ouvrir l’application et de rechercher le film désiré, puis d’appuyer sur play – tout cela sans pub ni limite. Popcorn Time a la particularité de combiner streaming et torrent ; c’est-à-dire que le visionnage se fait en temps réel, comme pour du streaming, mais en réalité la plateforme fonctionne avec du torrent. Sauf qu’à la différence de la majeure partie des logiciels de torrent en vogue, Popcorn Time propose à ses utilisateurs de regarder le fichier pendant même qu’il est en train de se télécharger. Et c’est bien cela qui fait toute l’attractivité de l’application ; il n’y a plus besoin d’attendre indéfiniment que le téléchargement soit terminé pour commencer à savourer son film.

Cette accessibilité accrue est bien ce qui représente un véritable danger pour l’industrie du cinéma. En effet, n’importe quel internaute lambda peut s’en servir – sans l’effet décourageant des sites de streaming pollués par la publicité ou des sites de torrent qui nécessitent de connaître un minimum l’univers. De plus, les développeurs se sentent totalement à l’abri de poursuite judiciaire.

L’application semble ne pouvoir être contrée que très difficilement, pour la simple raison qu’après une première fermeture en mars 2014, Popcorn Time est passée en « open source ». Cela signifie que la licence est devenue libre, et donc concrètement que n’importe quel internaute assez expérimenté peut recréer lui-même le logiciel. Il peut ainsi être reproduit indéfiniment, ce qui fait que pour les autorités il est quasi impossible de bloquer Popcorn Time de manière définitive.

On peut tout de même relever certains essais qui ont eu lieu aux Etats-Unis et en Allemagne. Dans le premier la Motion Picture Association America (MPAA), qui est une association réunissant six des plus importants studios de cinéma Américains pour la défense de leurs intérêts, a forcé le site web GitHub à supprimer le code source de Popcorn Time qu’il hébergeait. En Allemagne, les avocats de grands studios Hollywoodiens réclament aux pirates des sommes importantes (autour de 800€) pour le préjudice. Cependant, ces maigres tentatives ne semblent pour l’instant en rien entraver la diffusion de l’application. S’il peut y avoir un léger côté dissuasif, les dépenses engagées risquent de dépasser largement la valeur des résultats obtenus. Ces mesures risquent donc de se révéler aussi infructueuse que ce que l’on a pu voir avec Hadopi.

Sources :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s