Le Bilan d’Hadopi

Durant le mois de novembre 2014, trois économistes français ont sorti une étude (La réponse graduée de l’Hadopi a-t-elle un effet sur le piratage de musique et de films ? Une étude empirique des pratiques de consommation en ligne) indiquant les conséquences de l’Hadopi dans la sphère du téléchargement d’oeuvres audiovisuelles et musicales sur Internet. Éric Darmon, Sylvain Dejean et Thierry Pénard ont étudié les effets de trois emplois de l’Hadopi sur les pratiques de téléchargement, soient celui d’informer l’internaute de manière pédagogique sur les droits d’auteurs (effets informationnels) ; celui de l’inciter à utiliser des offres légales (effets incitatifs) ; et celui de dissuader l’internaute de télécharger avec des avertissements via mails, ou par sanction pécuniaire si les précédentes admonestations n’ont pas été prises en compte (effets dissuasifs).

hadopi

Ces économistes ont alors pu remarquer, grâce à une étude faite en 2012, que la mise en place d’Hadopi n’a pas eu le même effet sur les téléchargements de vidéos (films..), et sur celui des musiques.

En effet, dans le premier cas il y a surtout des effets informationnels et dissuasifs. D’après Éric Darmon, Sylvain Dejean et Thierry Pénard : « la probabilité subjective d’être détecté a un effet négatif et très significatif sur l’intensité d’usage des réseaux peer-to-peer.» La peur des internautes les pousse donc à consommer et payer de la musique légalement – bien que ce ne soit pas la première solution vers laquelle ils se tournent. En effet grâce à des sites ou applications tels que youtube, deezer, spotify (etc), les personnes peuvent avoir accès à une musique de bonne qualité, illimité et gratuite (ce qui n’est pas la consommation la plus avantageuse pour les artistes).

Bien que le bilan concernant le téléchargement de musique soit plutôt positif, il n’en est pas de même pour celui du téléchargement de vidéos. En effet, Hadopi a surtout eu un effet incitatif et informationnel. D’après leur hypothèse, s’il n’y a pas d’effet dissuasif c’est notamment parce que les habitués du téléchargement de films sur les réseaux peer-to-peer savent qu’il y a peu de contrôle de la part d’Hadopi, contrairement aux téléchargements liés à la musique. D’après Eric Darmon, Sylvain Dejean et Thierry Pénard : « Dans les premiers mois, près de 10 000 fichiers musicaux étaient surveillés contre une centaine de films seulement. Si l’on fait l’hypothèse que le nombre de fichiers musicaux et audiovisuels surveillés a augmenté en proportion des nouveautés, le rapport musique/films est probablement resté stable. ». Pour autant, il y a tout de même une « peur » qui est présente chez les internautes, en effet ces trois économistes indiquent dans leur étude : «  lorsque les internautes estiment que le risque d’être poursuivi en cas de téléchargement illégal est élevé, leur consentement à payer pour des contenus audiovisuels légaux augmente ». C’est alors qu’Hadopi a un effet incitatif, car les internautes s’aideront des solutions que l’outil propose pour pouvoir regarder leur programme.

Bien que les effets d’Hadopi ne soient pas les mêmes selon le type de fichier téléchargé et ce sûrement parce que l’on est face à deux types d’internautes, il y a tout de même quelques points positifs, en l’occurrence pour ce qui concerne le téléchargement de musiques. Mais si nous arrivons à ce résultat ci, n’est-ce pas parce qu’il existe des moyens de consommer la musique gratuitement de façon légale et sans télécharger, alors que pour les films c’est plus rarement le cas ?

Sources : 

Publicités

3 réflexions sur “Le Bilan d’Hadopi

  1. Pingback: Les sanctions encourues pour piratage des œuvres de l’esprit sur internet | Oeuvres et Internet

  2. Pingback: Hadopi, kézako ? | Oeuvres et Internet

  3. Pingback: Les sanctions encourues pour piratage des œuvres de l’esprit sur internet | Oeuvres et Internet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s